Définitions ?


Définitions Trav… & Trans…

  1. Travestissement: Le travestissement est l’acte qui consiste à porter les vêtements qui sont, dans une société donnée, généralement associés au sexe opposé du sien. Le travestissement peut être effectué dans un but purement récréatif et de manière ponctuelle, mais il peut également impliquer d’adopter les comportements y compris sexuels,associés à un genre différent de son sexe biologique : dans certains cas, le travestissement est associé à la trans-identité (bien que le travestissement ne soit qu’une apparence, ou répondant à un désir, contrairement à la trans-identité qui relève de l’identité profonde de la personne).[pour plus de détails,cliquez sur ce lien Travestissement).
  2. Transgendérisme: Le transgendérisme ou transgénérisme est le fait pour une personne de s’identifier, au moins en partie, à d’autres genres que celui attribué à sa naissance et d’en adopter le mode de vie. Une personne transgenre est ainsi une personne qui adopte une identité de genre non liée à son sexe de naissance mais sans nécessairement subir de chirurgie de ré-attribution sexuelle. De manière générale, le terme « transgenre » peut également désigner toute personne qui rejette en tout ou en partie son identité de genre assignée ou qui ne s’identifie pas aux règles des genres masculins et féminins traditionnels (travestis, transsexuels,troisième sexe, queer, personne intersexuée).[pour plus de détails,cliquez sur ce lien Transgendérisme].
  3. Transsexualisme: La trans-identité, le transsexualisme ou la transsexualité, est le fait chez un individu d’avoir une identité de genre, ou identité sexuelle, non conforme à son sexe apparent à la naissance. On parle parfois aussi plus globalement de personne transgenre pour désigner la situation d’un individu dont le sentiment d’identité de genre diffère de ses apparences et attributs sexuels (barbe, seins…), ou pour évoquer les personnes transsexuelles ne souhaitant pas se faire opérer. La trans-identité est le sentiment d’être né dans le mauvais corps à la naissance, ce dont l’individu prend en général conscience dès l’enfance. Elle n’est pas un choix et peut s’affirmer à tout âge et génère souvent un conflit intérieur, un mal profond, mais surtout un malaise social ; la personne concernée ne pouvant se reconnaître dans les rôles et apparences socialement attribués aux hommes ou aux femmes, selon le cas. L’adjectif habituel pour désigner une personne qui a une identité de genre à l’opposé de son sexe de naissance est « transsexuel-le ». L’identité de genre peut aussi, entre autres, être ambivalente ou neutre. Ainsi, le terme « femme transsexuelle » peut désigner une personne de sexe masculin qui est de genre féminin ; de même, un « homme transsexuel » a une identité masculine bien qu’étant de sexe féminin.La notion de « sexe anatomique » ne correspond pas nécessairement à la notion de sexe chromosomique. L’identité sexuelle était jusqu’à présent définie par la présence de chromosomes XX ou XY, mais l’existence de personnes de sexe masculin et de caryotype XX ou de sexe féminin et de caryotype XY est connue depuis les années 2000 (voir : gène SRY). Il arrive qu’une personne transsexuelle souhaite être opérée, que ce soit pour des modifications esthétiques (insertion de prothèses mammaires, par exemple) ou pour conduire à la reconstruction d’un nouvel appareil génital. Certaines personnes ont également recours à des traitements hormonaux (qui sont souvent une des premières étapes de leur transformation physique). Dans tous les cas, le but premier reste le besoin impératif d’être en cohérence physique avec son identité de genre. Tous les transgenres ne ressentent pas forcément ce besoin de changement radical. Il arrive que des personnes transsexuelles commencent leur parcours d’exploration et d’acceptation d’elles-mêmes en se travestissant, mais ne vont pas forcément réaliser toutes les transformations chirurgicales et esthétiques. De leur côté, les personnes dites « travesties » (cross-dresser en anglais) n’ont pas en général ce ressenti.[pour plus de détails,cliquez sur ce lien Transsexualisme].
  4. Transidentité : La transidentité est le fait, chez certaines personnes, d’avoir une identité de genre et/ou une expression de genre différente de leur sexe assigné. Les personnes transgenres souhaitant une assistance médicale à la transition d’un genre social à l’autre sont parfois appelées transsexuelles, terme issu du vocabulaire médical et psychiatrique et possédant une dimension pathologisante. « Transgenre » est un terme générique incluant des personnes dont l’identité de genre diffère de leur sexe assigné : hommes trans, femmes trans, mais également des personnes dont l’identité de genre n’est ni exclusivement masculine, ni exclusivement féminine, par exemple des personnes genderqueer, bigenres, pangenres, genderfluid, ou agenres. D’autres définitions de transgénérisme incluent aussi des personnes appartenant à un troisième genre, ou la conceptualisation des personnes transgenres comme un troisième genre. Plus rarement, la définition de « transgenre » s’élargit de façon à inclure les personnes travesties, indépendamment de leur identité de genre.La transidentité est indépendante de l’orientation sexuelle, les personnes transgenres peuvent s’identifier hétérosexuelles, homosexuelles, bisexuelles, asexuelles, etc., ou peuvent ressentir les étiquettes traditionnelles de l’orientation sexuelle comme inadéquates ou inapplicables à elles (voir androphilie et gynophilie). Les transidentités sont également à distinguer des intersexuations, un terme qui désigne les personnes nées avec des caractéristiques génitales « qui ne correspondent pas aux notions binaires d’organes masculins ou féminins ».Le degré auquel les individus se sentent véritables, authentiques, et à l’aise avec leur apparence extérieure et l’acceptation de leur véritable identité a été appelée la congruence transgenre. De nombreuses personnes transgenres font l’expérience de la dysphorie de genre, et certaines cherchent des traitements médicaux tels que la thérapie de remplacement d’hormones, la chirurgie de réattribution sexuelle, ou la psychothérapie. Toutes les personnes transgenres ne désirent pas ces traitements, et certaines ne peuvent pas y recourir pour des raisons médicales ou financières. Certaines personnes transgenres sont confrontées à la discrimination à l’embauche, aux installations publiques (toilettes notamment), et relatives à la santé. Elles ne sont pas légalement protégées contre la discrimination dans de nombreux endroits. La transphobie est l’ensemble des discriminations envers les personnes transgenres, et la transmisogynie désigne les violences que vivent spécifiquement les femmes transgenres et les personnes trans-féminines, à l’intersection de la transphobie et de la misogynie. Certains auteurs, inspirés des critiques qui ont été faites à la notion d’homophobie et son remplacement par d’autres notions, comme celle d’hétéronormativité ou d’hétérosexisme, ont critiqué la notion de transphobie pour son caractère individualiste et pathologisant, ancré dans la phobie individuelle plutôt que la dimension structurelle de l’oppression des personnes trans1. Des termes comme cisnormativité et cisgenrisme servent ainsi à remplacer la notion de transphobie. Alexandre Baril écrit : « Le cisgenrisme est un système d’oppression qui touche les personnes trans, parfois nommé transphobie. Il se manifeste sur le plan juridique, politique, économique, social, médical et normatif. Dans ce dernier cas, il s’agit de cisgenrenormativité. Je préfère la notion de cisgenrisme à celle de transphobie, car elle s’éloigne des origines pathologiques et individuelles de la « phobie » ».
  5. Shemale: Mot composé qui provient de l’anglais she (qui signifie « elle ») et de male (qui signifie « mâle ») et dérivation du terme female (qui signifie « femme »), shemale est un terme utilisé pour désigner une femme Transgenre (née homme) ayant suivi un traitement hormonal féminisant (entraînant le développement de ses seins, une réduction de sa masse musculaire et la redistribution de ses graisses) et s’étant fait retirer toute pilosité considérée comme masculine, mais n’ayant pas (ou pas encore) subi d’opération chirurgicale visant à transformer son appareil génital. L’expression, popularisée dans l’argot anglo-saxon et importée dans le français québécois, est peu usitée au sein du milieu transgenre, et se voit surtout employée dans le jargon du pornographique. Beaucoup de ces femmes transgenres ont recours au métier d’actrice porno pour divers motifs incluant souvent la grande difficulté de se trouver un emploi pour causes de discrimination, ou bien les frais prohibitifs des hormones, de l’épilation et des chirurgies dans de nombreux pays.

 

Définitons des Pratiques

  1. BDSM: Le sigle BDSM (pour « Bondage, Discipline, Sado-Masochisme ») désigne une forme d’échange contractuel utilisant la douleur, la contrainte, l’humiliation ou la mise en scène de divers fantasmes dans un but érogène. Au centre des pratiques sadomasochistes et fondé sur un contrat entre deux parties (pôle dominant et pôle dominé), le BDSM fait l’objet de pratiques très variées.[pour plus de détails,cliquez sur ce lien BDSM]                                                                                                                                        
  2. Domination & Soumission (DS):La domination et soumission (D&S, DS ou D/S), est un jeu de comportements et de désirs dans lequel une personne souhaite être dominée par une (ou plusieurs) autre(s) personne(s) dans un but érotique et sexuel.Le contact physique n’est pas nécessaire et ce type de jeu peut s’effectuer en ligne anonymement par téléphone, e-mail ou autre système de messagerie. Dans d’autres cas, il peut être intensément physique. Dans la domination et soumission, les deux partis prennent plaisir à être dominants ou dominés. Les individus qui choisissent le rôle supérieur sont appelés « dominants » (voire « maîtres », pour les hommes) ou « dominatrices » (voire « maîtresses », pour les femmes), et les individus qui choisissent le rôle subordonné sont appelés « soumis(es) » (hommes et femmes).[pour plus de détails,cliquez sur ce lien D&S]
  3. Domina : Femme exerçant une position dominante dans une relation sadomasochiste (Synonyme Maîtresse).
  4. Fétichisme : Le fétichisme désigne, au sens propre, l’adoration des fétiches.
  5. Fétichisme Sexuel : Un fétichisme sexuel est une excitation sexuelle causée par un contact visuel et/ou physique d’un objet, d’une partie du corps spécifique ou d’une situation. Ce type de fétiche peut inclure le partialisme (toucher ou visualisation des parties du corps, entre autres seins, fesses, jambes, nombril, mains, nez, joues, narine ou plus communément pieds), un ou plusieurs objets (gants, collants, bottes et chaussures), ou une matière (cuir, vêtement moulant).
  6. Excitation Sexuelle : Une excitation sexuelle est une stimulation du désir sexuel, pendant ou dans l’anticipation d’une activité sexuelle. Les tendances précipitant l’activité sexuelle humaine sont appelées stimuli érotiques. Il existe certains stimuli potentiels, tous deux physiques et mentaux, qui peuvent causer l’excitation d’un individu. L’excitation sexuelle conduit souvent à des changements physiologiques chez l’individu excité. Certains de ces changements se prononcent grandement tandis que d’autres sont plus subtils.L’excitation sexuelle ne peut conduire à une activité sexuelle, au-delà d’une excitation mentale et des changements physiologiques qui l’accompagnent. Lors de fortes ou suffisantes stimulations, l’excitation sexuelle finit typiquement en un orgasme; mais l’excitation peut être perçue physiologiquement, même en l’absence d’un orgasme.
  7. Partialisme : Dans le domaine médical, le partialisme est une excitation sexuelle dont la seule partie spécifique du corps humain est intéressante pour l’individu. Le partialisme était catégorisé comme paraphilie dans le « Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux » (DSM-IV-TR) de l’Association américaine de psychiatrie, mais a été tout simplement catégorisé comme Fétichisme sexuel par le DSM-5. Les individus atteints de partialisme décrivent l’anatomie en tant qu’intérêt fondamental dans leur sexualité.Le partialisme, comme pour le fétichisme du pied, touche aussi bien les hétérosexuels et homosexuels

 

Définitions des Matières

  1. Nubuck: Le nubuck est un type de cuir dont la surface a été grattée au papier de verre ou à la meule, ce qui lui donne une apparence veloutée. Il diffère du suède par le fait qu’il est créé à partir de la surface extérieure du cuir, ce qui lui donne un grain plus fin et une meilleure résistance.
  2. Suédine: Cuir avec une finition douce.Comme le suède est constitué de la couche intérieure de la peau, il est moins solide mais plus doux que le cuir classique. Sa souplesse en fait un matériau de choix pour l’habillement et les usages sensibles.
    • Synonymes

      • peau de velours
      • daim

    • Dérivés

      • suédé
      • suéder
      • suédine
  3. La Différence entre le Nubuck et le Cuir Velours:Daim, cuir suédé, nubuck, cuir velours – il existe beaucoup de noms pour cette matière à la surface veloutée. Ici, la confusion semble préprogrammée. Pourtant, la distinction n’est pas si difficile.         Le nubuck et le cuir velours sont regroupés sous le terme de « cuir suédé ». Le cuir suédé se distingue par le fait que sa surface a été poncée, ce qui produit un effet velouté au toucher. Les avantages en sont une belle structure et un toucher agréablement chaud. Bien que le nubuck et le cuir velours se ressemblent beaucoup à la fin du processus de fabrication, ce processus lui-même diffère totalement. Pour le nubuck, le côté grain – c.-à-d. le côté supérieur du cuir – est poncé. Ceci entraîne l’apparition d’un tapis de poils très fins sous lequel le grain du cuir reste souvent reconnaissable. Ce grattage du cuir augmente la capacité de respiration de la matière, mais il entraîne également certains inconvénients. La surface grattée est plus vulnérable face aux taches, à la graisse et à la lumière du soleil, c’est pourquoi le cuir pâlit très facilement. En ce qui concerne le cuir velours, on distingue deux sortes. Premièrement, la peau fendue vers le côté inférieur ; et deuxièmement, l’envers de la peau supérieure. La première se distingue par un toucher velouté des deux côtés, tandis que la deuxième n’est veloutée que d’un côté. De l’autre côté se trouve le cuir grainé. Le cuir velours respire et est très robuste, c’est pourquoi il est volontiers utilisé pour fabriquer chaussures de travail et gants.
  4. Latex : Le latex est un matériau élastique élaboré par transformation d’un suc végétal (également appelé latex) produit par l’hévéa. Il peut aussi être synthétisé par polymérisation à partir de dérivés pétroliers.
  5. Vinyle : Les applications les plus connues sont celles du disque vinyle ou comme revêtement de sol plastique, composé de plusieurs couches.Le vinyle est aussi gravé sur du tissu pour être utilisé dans l’habillement.En tant que textile, il est composé de deux couches : une base qui est soit tissée en chaine et trame, extensible ou non, soit en maille, donc très élastique. Sur cette base est collée la pellicule de vinyle. Cela donne un tissu laqué imperméable reflétant énormément la lumière. C’est une matière non respirante, contrairement à la plupart des textiles.

    Le vinyle est également utilisé pour de nombreuses figurines, ainsi de nombreuses marques s’en servent pour créer leurs figurines à collectionner. On peut noter les figurines Vinylmation (Disney), les figurines Kidrobot, ou encore une multitude de figurines de la marque Funko (Pop Vinyl !, Mystery Minis, Blox…)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.